Les collèges

Afin de représenter et d’aider au mieux l’ensemble des acteurs de la filière du Concours Complet d’Equitation, nous avons organisé l’association en 15 collèges, chacun d’entre eux étant animé par une personnalité compétente et impliquée, qui a principalement pour rôle de jouer le porte-parole auprès des institutions de la filière.

Collèges 2016

Les 15 collèges et leur(s) animateur(s) sont les suivants :

  • Bénévoles : Jacky Allavena et Didier Malingre

Créer et animer un pôle de bénévoles et le mettre en relation avec les organisateurs de concours

 

  • Cavaliers Amateurs : Gérard Largillière et Luc Simonet

Lancement d’un circuit pour les chevaux de 7 ans montés par des cavaliers Amateurs

Accompagner les amateurs et leurs enseignants sur les CCI* et CIC* français.

Reconnaissances communes du parcours de cross avec un cavalier de haut niveau.

Objectifs : soutien technique, progression des cavaliers, valorisation des amateurs, émulation entre les différents niveaux.

 

  • Cavaliers Professionnels : Cédric Lyard et Jean-Luc Goerens

A l’écoute des cavaliers, ce collège mènera des actions dans le but d’aider à la construction de modèles économiques adaptés aux contraintes du Haut niveau actuel. Les sujets qui peuvent être abordés dans ce collège sont nombreux : conservation des chevaux, recherche de partenaires, accès aux compétitions à l’étranger, collaboration avec les autres disciplines…

 

  • Commerce de chevaux : Paul Gatien et Koris Vieules

Elargir le réseau des professionnels du commerce (éleveurs, naisseurs, cavaliers valorisateurs, courtiers, marchands achat-vente) des chevaux de concours complet et aider à l’uniformisation des contrats de vente, de syndication et de valorisation des chevaux

 

  • Clubs et Ecuries de compétition : Henri Bernard et Edouard Legendre

Poursuivre la promotion du label afin de continuer à faire grossir le réseau déjà constitué de 22 écuries en France (en particulier, attirer les meilleurs cavaliers professionnels dans le réseau)

 

  • Eleveurs : Jean-Pierre Texier et Aurélien Lafargue

Développer et promouvoir le label CCE des chevaux de 3 ans, celui des éleveurs et des étalons

 

  • Entraîneurs : Jean-Luc Force et Laurent Bousquet

Apporter leur expertise sur des questions techniques

 

  • Grooms : Laurène Briand et Aude Scherer

Elargir l’annuaire en ligne des soigneurs free-lance + poursuivre les « astuces de groom »

 

  • Jeunes : Capucine Bourgeois, Marie-Charlotte Fuss, Thomas Piejos et Loicia Tirel

Les moins de 21 ans doivent constituer une très forte proportion des licences « compétition ». C’est aussi trois championnats d’Europe (Poneys, Juniors et Jeunes Cavaliers). C’est donc à la fois le présent et l’avenir de la discipline. Les problématiques des jeunes porteront sur certains sujets spécifiques : transition poney/cheval, tournées des As, équitation et études, transition jeune/senior, formation à l’enseignement de l’équitation, préparation à l’avenir, vision de l’avenir du sport et de leur carrière (de pro, d’enseignant ou d’amateur), etc… L’orientation est donc haut niveau ou jeune qui est dans une démarche d’apprentissage, de progression et de pratique sur le long terme avec un projet professionnel.

 

  • Juges et officiels : Yann Pierre et Jean-Marc Varillon

 

  • Organisateurs : Rafael Mazoyer et Fabrice Gibault

Trouver des solutions pour réduire les coûts des organisateurs, mutualiser les éléments communs

 

  • Propriétaires : Pascal Ravery et Alain Chevalier

Améliorer l’accueil des propriétaires sur les concours. La tente

 

  • Sponsors : Elodie Ibsaiene, Pascal Ravery et Pierre Barki

Créer et animer un réseau d’entreprises intéressées par le Concours Complet et les mettre en relation avec les cavaliers de Complet

 

  • Santé, bien-être et préparation physique et mentale du cavalier et du cheval : Thierry Fuss et Didier Bourgeois

 

Le cheval et le cavalier ont le point commun d’être des athlètes. Ce collège concerne certes leur santé dans le domaine des pathologies induites par la pratique sportive et par l’accidentologie mais il veut mettre l’accent sur ce qui se passe en amont et qui est aussi reproché à l’équitation et au complet en particulier :

  • « L’équitation n’est pas un sport » : si la préparation mentale a le vent en poupe, la préparation physique du cavalier mérite d’être développée (des exercices de préparation à la diététique en passant par le simple fait de marcher et de ne pas rester à cheval en dehors de la pratique)
  • Le bien-être animal est une question sociétale en plein développement. Comment capitaliser sur la variété d’exercice en complet, comment organiser l’entretien des chevaux dans le sens du bien être sans contraintes…

 

  • Parents : Thierry Fuss et Didier Bourgeois

Les parents de cavaliers constituent le pilier logistique et économique de l’équitation ; c’est particulièrement vrai dans le concours complet où c’est un « métier » difficile et varié : tour à tour groom, coach, chauffeur, propriétaire, sponsor, diplomate, … pourtant cela s’apprend sur le tas.

Le collège a pour vocation d’accueillir les nouveaux venus, de leur apprendre les ficelles du métier et de normaliser les rapports avec les institutions. Le but étant que tous profitent au mieux des joies du complet et qu’ils gardent le plus longtemps possible le feu sacré qui les anime pour accompagner leurs enfants le plus loin et haut possible, voire … rester même après des acteurs passionnés de la filière.

Le collège souhaite également participer à la réflexion sur la difficile transition entre les modèles économiques « enfant de parents » et « jeune senior autonome »