Trophée du meilleur éleveur : Guy Simon, élevage de Gamel

Élevage
Cet article a été publié le : 27 novembre 2013 à 8h29
Trophée du meilleur éleveur : Guy Simon, élevage de Gamel


Cette semaine, nous continuons à nous intéresser aux cinq gagnants des Trophées du Complet. Aujourd’hui, c’est au tour du trophée du meilleur éleveur, qui a été remis à M.Guy Simon, éleveur à Sainte Colombe de Villeneuve, dans le Lot et Garonne. Un éleveur qui n’exerce plus malheureusement, mais qui possède encore quelques produits de la souche de Cathar de Gamel, 2ème du CCI4* de Pau.

Que représente pour vous ce trophée du meilleur éleveur ?

« Sur le coup, quand vous m’avez annoncé cette nouvelle, j’ai cru à une plaisanterie. C’est fabuleux, tout éleveur rêverait d’avoir cette récompense ! Je n’ai qu’un seul regret, c’est de ne pas avoir pu continuer mon élevage, mais que voulez-vous ? Élever coûte de plus en plus et les poulains se vendent de moins en moins, alors forcément à un moment, on ne peut plus suivre… »

Comment avez-vous appris la nouvelle de Cathar à Pau ?

« Un ami m’a appelé quand Cathar était encore sur la piste et qu’il venait de terminer son tour de CSO ! Malheureusement je n’étais pas au courant qu’il était engagé dans le CCI**** sinon je serai venu le voir. »

Comment avez-vous commencé votre élevage ?

« J’ai commencé l’élevage il y a 38 ans. Dans ma vie, j’ai eu deux passions : les chevaux et les chiens (‘’et les femmes !’’, ajoute ma femme !). Mon père était palefrenier, donc j’ai baigné dans cet univers toute mon enfance. Et puis pendant 3 ans j’ai travaillé dans le haras de M. Rafaello, qui m’a un jour demandé si ça m’intéresserait d’avoir ma propre jument. Alors forcément j’ai accepté et je me suis lancé dans l’aventure ! Je n’ai aucun regret, les chevaux m’ont apporté de belles satisfactions, tant en Courses qu’en CSO (et Complet avec Cathar !). Au meilleur de mon élevage, j’avais 11 poulinières en activité, 45 chevaux et un étalon, The Best de Gamel. C’était une sacré famille ! »

D’où vient l’affixe « de Gamel » ?

« Derrière ma propriété, il y avait un endroit désert qui s’appelait « les Dunes de Gamel ». J’ai repris le terme, en me disant que cela ferait un pied de nez aux médisants qui pensaient que j’allais me casser la figure avec mon élevage ! »

Avez-vous eu d’autres chevaux qui ont tourné en Complet ?

« En Complet assez peu, car j’élevais plutôt pour le CSO. Il y a quand même eu Sixteen de Gamel qui a couru en 2 étoiles sous la selle de Gilles Pons. Sinon en CSO, j’ai eu Silk, qui a fait des Coupes des Nations avec Whitaeker, Jack Pot qui a bien tourné en A1, … J’ai aussi beaucoup vendu de chevaux vers l’Espagne, l’Angleterre, la Suisse… »

Avez-vous des anecdotes sur Cathar quand il était poulain ?

« C’était un joli petit poulain, avec beaucoup de sang mais très sympa. Je n’ai pas eu de problème particulier avec lui, tout s’est très bien passé.»

Propos recueillis par Hedwige Favre – photos Philippe Maertens